Mon panier

ATTENTION !
Notre transporteur reprend les livraisons chez les particuliers uniquement en rez-de-chaussée et interdit celle à l’étage.

Aucune commande ne sera livrée en dehors de la France territoriale.
Pour les départements de la CORSE et l’ETRANGER : nous consulter

Le panier est vide...

Portrait de Paul Filliatreau et de ses hommes et femme de confiance

En reprenant le Domaine en 1967, Paul, 24 ans, a une idée en tête : développer les appellations Saumur et Saumur Champigny et leur permettre d’exprimer toutes les nuances et finesse de leurs cépages. Petit à petit il reprend plus de parcelles, qu’il choisit pour leur diversité. Aussi à l’aise dans les vignes qu’à la cave, il développe le Domaine Filliatreau, l’amène à 45ha et se fait aussi ambassadeur auprès des restaurants et brasseries.

Un travail de titan qui ne peut être celui d’un seul homme : Paul s’appuie sur deux hommes de confiance, un dans les vignes et un au chai ; et sur une femme tout aussi indispensable pour la gestion administrative, un véritable bras droit.

Jean Teixeira de Jésus, chef de culture, au Domaine depuis plus de 30 ans

Jean est comme un membre de la famille, ses parents aidaient déjà au Domaine. Autodidacte, il a démarré dans les vignes, qui sont vite devenues son terrain de jeu.

« Jean a démarré sans formation spécifique, mais c’est celui qui a aujourd’hui le plus de connaissances en biodynamie dans l’équipe. Il a ça à coeur, il a poussé très loin ses apprentissages et a bousculé ses habitudes. Aujourd’hui, il met rigoureusement en pratique ces méthodes, même si cela doit se faire un jour férié ou la nuit ! Car c’est une des contraintes de la biodynamie. »

David, maître de chai des vins Filliatreau

David a rejoint l’équipe en 1990 après une expérience dans le chinonais. C’était aussi un bon joueur de rugby que Paul a recruté au passage pour le club de Saumur qu’il présidait !
Il a commencé dans les vignes, puis a appris la vinification auprès de Paul et de Michel Mercier, chef de cave de l’époque. Il a pris la suite de Michel à sa retraite.

« Au début, j’étais très présent à ses côtés, puis il a pris de l’assurance, c’est un garçon très consciencieux. Petit à petit on a partagé toutes les décisions. Lui aussi a été un moteur pour le passage en biodynamie. En particulier pour développer notre levure spécifique. »

Jocelyne Durand, bras droit administratif, comptable et bien plus encore.

Elle a succédé à Monique Chassé en 2001 et connait tout de l’activité du Domaine.

Paul a donc 3 piliers dans son équipe, qui sont des relais forts vers Noël, Nicolas et Olivier qui travaillent au quotidien dans les vignes et au chai. Une équipe dont l’état d’esprit et les valeurs permettent le passage en biodynamie d’un domaine de 45 hectares, une équipe soudée, motivée et qui prend plaisir à partager cette aventure.